Numéro 5/2019

RMS 5/2019

    • Grande-Bretagne et OTAN
    • Personnel de l'Armée
    • Protection de la population
    • Sanitaire
  • Revue militaire suisse
  • 18 September 2019
  • 64 pages

Le n° 5/2019 s’articule principalement autour de la protection de la population. Les exercices et journées thématiques sont à l’honneur dans le numéro : Confine Tre, les journées du Service sanitaire coordonné, le Rescue day – la journée de la police genevoise – et les portes ouvertes de l’école de recrue d’infanterie 2 à Colombier, où était également présente la police neuchâteloise.

La thématique du Blackout effectue son retour en trois articles qui approfondissent la compréhension des enjeux. L’international fait également l’objet d’un dossier important : Les tensions autour de l’eau au Cachemire indien, la 3ème guerre civile en Libye, une armée britannique en transformation, les NATO Battle Group Poland et Latvia. Ce numéro peut être acquis au format électronique ou via un abonnement à la RMS.

Cinq raisons de se renseigner sur le risque de blackout : extrait du numéro 5/2019

Après avoir consacré un dossier au risque de blackout l’automne dernier, la RMS revient sur le risque en identifiant cinq raisons de se pencher sur la thématique. Le blackout est l’un des risques les plus importants pour la Suisse aujourd’hui, nous rappelle le capitaine Grégoire Chambaz. Ses conséquences pourraient être « terminales » si la durée d’interruption en courant excédait dix jours. Cet article invite à reconnaitre ces risques et vulnérabilités afin « d’amorcer une démarche de résilience sous la forme d’une préparation mentale ». Cet article est suivi par « Blackout – Pourquoi n’en parle-t-on plus ? » et « La problématique de la reconstruction du réseau après un blackout ».

RMS No 05-2019 article

Numéro thématique T1/2019

RMS T1/2019

    • Aviation
    • Guerre aérienne
    • Air 2030
    • Rapier
  • Revue militaire suisse
  • 18 September 2019
  • 64 pages

Le premier numéro thématique de l’année prend de la hauteur sur le projet Air 2030. Il présente une vision d’ensemble sur les questions qui entourent cet enjeu central pour l’Armée et la politique de sécurité. Le numéro aborde plusieurs questions, comme la 5ème génération d’avions de combat. Si celle-ci n’est pas encore opérationnelle, les constructeurs planchent déjà sur la 6e. Pourquoi? Que peuvent-ils apporter à la conduite de la guerre aérienne? Autre interrogation : De quels critères impératifs la Suisse doit-elle tenir compte afin de définir le modèle le plus à-même de défendre sa souveraineté ? Quelles sont les spécificités du pays ? D’ici fin 2020, la police aérienne va étendre ses horaires de service, mais quels sont les défis de cette manœuvre ? Le concept d’hybridité est-il pertinent en regard de la 3ème dimension ?

Partisan du maintien d’une défense aérienne, ou son contraire, il est possible d’acquérir ce numéro au format électronique, ou de souscrire un abonnement à la revue au format papier.

Les développements futurs en matière de guerre aérienne : extrait du numéro thématique T1/2019

Alors que le contexte international a relégué la vision d’une paix éternelle au rang d’utopie, les dépenses en matière de défense sont à la hausse. Que sera alors la guerre aérienne de demain ? Pour y répondre, le major d’état-major général Julien Grand se base notamment sur les quatre tendances qui se dégagent du « Future Operating Environment 2035 » du ministère de la défense britannique. Ce document résume la vision occidentale du champ de bataille à venir. L’article du major en propose une lecture illustrée d’exemples, à l’instar du système russe Krasukha-4 – qui permet de disputer la supériorité dans le spectre électromagnétique et appelle à considérer les opérations multi-domaines comme réponse possible aux nouveaux challenges.

RMS Thematique No 01-2019 article